Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Watashi wa Valentin desu

Watashi wa Valentin desu

des nouvelles de Kyôto

Je me lance !

La cuisine japonaise est assez intimidante : nous manions peu ses ingrédients (à part la sauce soja) et les plats semblent complexes à réaliser. En épicerie, les produits japonais... ont des étiquettes rédigées exclusivement en japonais, ce qui ne facilite pas le repérage. Comme elles sont souvent calligraphiées pour souligner le côté traditionnel de l'article, Google translate ne reconnait plus les caractères et n'est d'aucun secours. A contrario, il est tellement simple d'acheter un plat préparé et de se laisser surprendre !

Mais Virginie est venue avec son livre de cuisine japonaise et m'a convaincue de me lancer. J'ai donc acheté aujourd'hui du daishi (bouillon d'algue konbu et de bonite), du mirin (saké de cuisine) et du shichimi tôgarashi (shichi = 7 ; tôgarashi = piment) et j'ai réalisé un nishin soba, un plat de pâtes de sarrasin (soba) au bouillon servies avec du hareng (ニシン, nishin). Le résultat était un peu trop sucré, mais assez encourageant quand même. À refaire, sans oublier la Chimay bleue en accompagnement !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cécile 18/12/2016 20:43

J'adore les pâtes de sarrasin, le soba c'est booooon! Le quartier de Bruxelles où nous habitons est très fréquenté par la communauté japonaise et la communauté coréenne. Il y a l'école japonaise de bruxelles et aussi un supermarché japonais (dans lequel les produits sont étiquetés en japonais, c'est très difficile de s'y retrouver). Nous y avons fait nos courses une fois au mois d'août en compagnie d'une amie japonaise, qui nous a justement cuisiné un plat de soba avec beaucoup de légumes, des morceaux de viande, et une sauce abondante. Un régal !