Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Watashi wa Valentin desu

Watashi wa Valentin desu

des nouvelles de Kyôto

Kyushu (1/3) : Aso-san

Nous avons profité de la première vraie semaine de congés de Valentin pour visiter Kyushu, la plus méridionale des principales îles japonaises.

Nous avons pris un ferry à Kobe, direction Oita. Comme la saison touristique n'a pas commencé, le bateau était quasi-vide. Seul le bruit des canettes tombant dans le distributeur voisin de notre cabine a pu perturber (un peu) notre endormissement. Plus original : le distributeur de plats chauds  que même Total n'a pas osé installer sur ses aires d'autoroute (nous ne sommes pas de vrais aventuriers, nous n'avons pas goûté).

Arrivés à Oita, nous avons loué une voiture et avons rejoint Aso, un village au pied du volcan du même nom.

Au fait, comment dit-on "volcan" ? 火山, kazan, "montagne de feu" (火 = feu ; 山 = montagne). Et "cratère" ? 火口, kakô, "bouche de feu" ( 火 = feu ; 口 = bouche). Trop facile, le japonais !

Notre objectif était bien sûr de pouvoir observer le lac d'acide vert fluorescent au fond du cratère. Hélas ! Aso-san n'est pas auvergnat et vient seulement de se mettre (provisoirement) au repos. Les voies d'accès n'ont pas encore été reconstruites et la zone, trop dangereuse, est encore fermée. En temps habituels, il est possible de faire l'ascension du volcan, quitte à se réfugier sous un abri en béton en cas d'alerte.

Nous nous sommes consolés en admirant les paysages lunaires environnants. Des collines herbeuses dorées se succèdent à l'infini, parfois zébrées de noir : des feux d'herbe (noyaki) sont en effet allumés afin de préserver l'écosystème en éliminant les plantes trop gourmandes. La région a aussi une tradition d'élevage (bovins et chevaux).

Le relief autour d'Aso permet de prendre la mesure de la puissance de l'activité volcanique passée. Le village et l'actuel cratère se trouvent en effet dans une cuvette large de 18km d'est en ouest et de 25km du nord au sud. Il s'agit d'une caldera gigantesque, résultant de l'effondrement des chambres magmatiques vidées lors d'importantes éruptions survenues il y a 270 000 ans.

 D'énormes rochers expulsés par le volcan rappellent aussi qu'on n'est pas totalement l'abri même à plusieurs kilomètres du cratère...

Mais Aso-san sait également se faire apprécier. La région est connue pour ses bains thermaux (onsen). L'eau à la source est parfois tellement chaude qu'on peut y faire cuire des oeufs (50 /pièce)... ou des touristes. Les bains sont séparés ou mixtes. Une fois lavé dans une salle d'eau commune, on se plonge tout nu dans l'eau chaude du bassin, intérieur ou extérieur comme ici. Le temps ce jour-là était glacial. Quel plaisir d'emmagasiner la chaleur du bain, la tête au frais et le regard perdu dans l'écume de la cascade !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anne-Françoise 13/03/2017 16:20

Très intéressant! Et ça me rappelle un bon souvenir :-)
Merci Julie!